Les Contes de …… Peyraux c’est:

Une Histoire

A ce jour, les documents retrouvés par miracle dans le château font état d’une première acquisition par M Toussaint Chapelon-Grasset en 1856 de la part de la famille des Essards. Mais le château est plus ancien encore et ses constructeurs restent à ce jour inconnus.  Le lieu dit des “Payraux” est mentionné sur la carte de Cassini (XVI ième siècle).

Des personnages

S’ensuit une succession de vente et acquisition jusqu’à celle, notable, de Maurice Linant de Bellefond en 1931. Cet intéressant personnage s’y retire après une glorieuse carrière de juriste et conseiller royal auprès du roi Farouk d’Egypte. C’est lui qui plantera le vignoble des Peyraux, soit près de 40 Ha, et réussira à établir une solide notoriété des vins du Domaine. Il a vécu aux Peyraux jusqu’à l’age avancé de 101 ou 102 ans. Il reste dans les mémoires de ceux qui l’ont connu un homme extrêmement élégant et cultivé. J’ai retrouvé de nombreux ouvrages traitant de l’économie et du droit en Egypte, écrit de sa main, ainsi que des pensées et commentaires sur l’actualité littéraire et cinématographique d’alors.

Suit la fameuse “Vovette”, petite-fille de l’épouse de Maurice, Clothilde, que Maurice adopte afin de donner une héritière aux Peyraux. Vovette a passé son enfance entre le Cayre et les Peyr(e)aux. Elle aussi est très brillante et fera une carrière de diplomate avant de prendre à son tour la conduite du Domaine. Malheureusement après la disparition du bon grand père, le domaine périclitera et Vovette vivra des années bien sombres et solitaires, délaissant peu à peu la culture des vignes, jusquà sa disparition en 2006.

Finalement le domaine sera à l’abandon près de 20 années. Les chênes et autres essences s’installeront peu à peu dans les vignes, le parc du chateau se transformera en jungle, et la bâtisse connaîtra les vols, pillages, et autres squatteurs. De simples gouttières du toît finiront par en miner la moitiée et les étages peu à peu s’effondreront, rendant finalement inhabitable et dangereux le lieu.

Bien agricole, le domaine sera finalement revendu en 3 lots par la Safer en 2016.

Aujourd’hui Marie….& friends!

C’est Marie-Emmanuelle Couderc, avec l’aide d’amis et de bonnes fées rencontrées en route, qui oeuvre à la renaissance du bâti, et du vignoble. Originaire de l’industrie, de culture scientifique,  elle s’est lancée en 2014 dans la viticulture biologique avec un bel enthousiasme. Parce qu’elle a toujours eu beaucoup d’attirance et de curiosité pour l’Agriculture, et qu’un jour pour elle il était temps!: ” J’ai eu la chance de faire ma formation chez les meilleurs viticulteurs de la région (étendue au Tarn…) et de vivre des rencontres étonnantes et précieuses. Il y a eu aussi des fées Carabosse…, des épreuves quotidiennes et quelquefois un peu effrayantes, bref le lot des agriculteurs quoi!  Aujourd’hui, j’ai défriché ( les bois que sont devenues les anciennes vignes) pour planter un petit vignoble, je restaure petit à petit la bâtisse et quelques une des anciennes dépendances. Ainsi un nouveau chais est opérationnel et j’ai commencé  à commercialiser les premières cuvées de pure négrette de la vigne en fermage à Villaudric.” 2019 verra enfin les premières vendanges aux Peyraux ( vignes plantées en 2017) 

2019 : Vignes et Avions d’hier et d’aujourd’hui

2019 voit la fin des plantations aux Peyraux, sous la canicule…

Egalement la découverte d’Ailes pour les Peyraux! Avec la rencontre de Jacques Hemet (ex-Directeur d’HEMET EXPLORATION). Décidément du Rafale aux Peyraux, qui en fait cachait des DC3 aux couleurs de la Negrette, l’Aéronautique se réinvite d’une bien jolie façon dans cette histoire et le destin de Marie!

Carte Postale

de g à d.: Vovette, Maurice et X

Enfance Vovette

  

Translate »